Version ultra-légère. En savoir plus

C'est reparti

7 janvier 2020

Deux ans après la première « note », ce journal est toujours inactif. Pas par manque d’idées, mais parce que cela prend du temps, et que je n’y ai pas consacré le temps nécessaire. Il est grand temps que cela change.
Comment réduire le temps et la « friction » ? Quelques pistes :

Simplifier le site. Si publier chaque note demande du temps et de la réflexion –en dehors de l’écriture elle-même– simplement pour gérer les aspects visuels ou techniques, je serai d’autant moins enclin à le faire souvent. Alors adieu « posts de blog avec direction artistique unique » et autres exploits graphiques. Une seule mise en page devra suffire pour l’ensemble des notes.

Écrire en une seule langue ? J’aime le français, j’ai envie de promouvoir notre belle langue, et j’ai depuis longtemps décidé que ce site serait bilingue. Mais le fait que cela demande deux fois plus de travail pour chaque publication est indéniablement un facteur majeur de mon inactivité.
Mon audience est double : d’une part mes clients, majoritairement français ; d’autre part des designers et web développeurs du monde entier que mes tweets et notes peuvent intéresser. Or ces deux audiences ne se recoupent pas forcément.
Dans un premier temps je vais continuer à écrire en français et anglais, puis les statistiques de fréquentation m’indiqueront si cet effort est payant : si les notes sont majoritairement lues en anglais, j’envisagerai de ne les écrire qu’en anglais. Le reste du site, présentant mon portfolio et les informations sur mon activité, resterait par contre bilingue.

Avancer par petits pas. Une mise en page simple voire simpliste vaut toujours mieux qu’un hypothétique design parfait qui ne voit jamais le jour. Faire un redesign en public semble être une tendance forte ces temps-ci, je vais donc en profiter pour réduire le design de ce site à sa plus simple expression, et commenter ici mes choix et décisions au fur et à mesure.

L'art de ne pas écrire de chapeau 20 ans de design web